What's Not To Like - ''Taboo'' by iamISIGO

16:18




iamISIGO has started off in 2009 as a small independent company based in both Ghana and Nigeria.
Their aim is to create awareness of how ''African culture can be fused with an audacious but yet minimal design aesthetic''. 

Their  Spring/Summer 15 collection is inspired from the Wodaabe people, a nomadic Fulani ethnic group in the Sahel.
The ‘People of the Taboo’ are known for  their elaborate ceremonies and traditional attire that beautifully celebrate beauty and sexual freedom.

IAMISIGO respectfully pays homage to aspects of the Wodaabe culture deemed ‘TABOO’ such as the taking of new sexual partners, the years of silence between couples, the feminine display from the men.

The collection plays with a range of dark and deep colors such as navy blue, beige, indigo, army green and blackin a range of fabrics from crinkled taffeta, knitted metallic fibres, tape lace, needle lace.
 Without compromising on the quirk of the variety of pieces such as skousers and skorts, there is also a play with androgyny.
Black lace ponchos take after the dark harmattan night of the nomadic lands.
Strapless pieces describe the fluidity of the Wodaabe women and their sexuality.
 Crop tops  and bomber jackets reflect the coolness of living in the Sahel and the soft breeze that sifts through the sands.




iamISIGO est une marque africaine basée entre le Ghana et au Nigeria depuis 2009.

Son but est de nous faire montrer par leurs designs que la culture africaine révéler dans toute sa splendeur tout en conservant un aspect minimaliste et en prenant en compte sa diversité.

Leur collection Printemps / Eté est inspiré par les Wodaabe, une ethnie Fulani nomades vivant dans le Sahel.
Les «Gens du Taboo» sont connus pour leurs cérémonies élaborées et leurs costumes traditionnels qui célèbrent magnifiquement la beauté et la liberté sexuelle.

IAMISIGO paie respectueusement hommage à des aspects de la culture Wodaabe jugés «tabous» tels que la polygamie, une certaine liberté sexuelle pour les hommes comme pour les femmes, les 3 à 4 années de séparation d’un couple marié après la conception d’un enfant, des aspects esthétiques féminins dont les hommes s’affublent fièrement pour séduire.

La collection utilise une gamme de couleurs sombres et profondes comme le bleu marine, beige, indigo, vert armée et le noir ainsi qu’une sélection de tissus allant du taffetas froissé, des tricots de fibres métalliques ou de la dentelle.

 Androgynie et minimalisme se mêlent avec des pièces telles que la jupe- bermuda.
Les ponchos transparents de dentelle noire rappellent les nuits d’harmattan des terres nomades.
Pièces bretelles décrivent la fluidité des femmes Wodaabe et leur sexualité.

  Les hauts courts découvrant le ventre et les blousons légers rappellent la fraîcheur de vivre dans le Sahel et la douce brise qui passe entre les vallées ensablées du désert africain.
















You Might Also Like

0 commentaires

Thanks for your comment !


Merci de vos commentaires !